Comment choisir des lentilles de contact rigides ?

Allergies respiratoires
Allergies respiratoires : quelles solutions ?
30 octobre 2019
lentilles de contact

Les lunettes aussi bien que les lentilles de contact corrigent de nombreux défauts visuels. En ce qui concerne les lentilles, elles peuvent être souples ou rigides. Les lentilles souples sont les plus utilisées mais les lentilles de contact rigides conviennent mieux aux personnes souffrant de sécheresse oculaire et à celles atteintes d’une maladie appelée kératocône.

Lunettes vs lentilles de contact

Les lunettes et les lentilles ne présentent actuellement plus de grandes différences au niveau de la correction des troubles visuels, toutes deux sont performantes. C’est essentiellement le côté esthétique ou le côté pratique qui fait qu’une personne préfère l’une ou l’autre. Les montures modernes sont jolies et confortables et les verres sont de plus en plus discrets même en cas de fortes corrections. Au fil du temps, les vis se desserrent et les lunettes glissent au bout du nez. On laisse des empreintes sur les verres en les remontant et on les griffe en les nettoyant avec n’importe quoi. Les problèmes de buée, aussi, sont très désagréables surtout l’hiver.

Ceux qui choisissent les lentilles de contact ne connaissent pas tous ces désagréments. Ils mettent les lentilles au matin et n’ont aucun souci durant la journée. Les lentilles actuelles, et à plus forte raison les lentilles de contact sur-mesure, assurent une vision parfaite de près comme de loin. Cliquez ici pour voir combien les lentilles peuvent être individualisées. Certaines personnes, toutefois, ne tolèrent pas les lentilles car elles ont les yeux secs mais l’acquisition de lentilles rigides règle le problème. Le principal inconvénient des lentilles concerne leur entretien méticuleux afin d’éviter les infections.

À propos des lentilles souples et des lentilles rigides

Les premières lentilles sont en verre et donc rigides, elles recouvrent tout l’œil. Par la suite, le milieu de la lentille reste en verre mais le pourtour est réalisé en plastique. Il faut attendre la fin des années 50 pour qu’un laboratoire français sorte à la fois une prothèse oculaire moins fragile et une lentille de contact plus fine, plus souple et plus confortable en hydrogel. Cette lentille permet des corrections importantes et délicates. Elle se porte le jour et doit être renouvelée une fois par an.

La lentille rigide est aussi appelée lentille perméable au gaz car elle laisse circuler l’oxygène sur la surface de l’œil, lui permettant ainsi de respirer. Elle ne se déforme pas au contact des larmes. La lentille rigide assure la meilleure correction en cas de myopie, d’hypermétropie, d’astigmatisme et de presbytie. Elle est recommandée aux personnes souffrant de sécheresse oculaire due au manque de larmes fabriquées par leur corps ou parce que l’air à la maison ou sur le lieu de travail est très sec. Et enfin, les lentilles rigides sont indispensables aux personnes atteintes de kératocône.

Déformation de la cornée et lentilles rigides

Une personne sur 2000 est atteinte de kératocône et il vaut donc la peine d’en parler. Il s’agit d’une maladie de la cornée détectée chez l’enfant à partir de 10 ans et en tout cas avant l’âge adulte. La maladie touche souvent les 2 yeux. Peu à peu, la cornée prend la forme d’un cône et des zones opaques apparaissent, diminuant ainsi l’acuité visuelle. Les lunettes suffisent pour corriger la vue en début de maladie mais le passage aux lentilles de contact rigides est indispensable, par la suite, pour retrouver une bonne vision.

Par son travail minutieux, le contactologue permet la fabrication de lentilles de contact sur-mesure qui s’adaptent à la surface irrégulière de la cornée malgré leur rigidité. La partie visible de la lentille, elle, est symétrique et régulière. Un espace libre entre la lentille et la cornée permet aux larmes de prendre place et cet ensemble fonctionne comme une cornée normale. Les lentilles sont maintenues en place grâce à leur forme antérieure ajustée à la cornée déformée et grâce aux larmes. Le malade recouvre une vision optimale mais les lentilles doivent être réadaptées régulièrement.

L’ophtalmologue sait ce qui convient

Si une personne peut opter pour les lentilles à la place des lunettes, elle doit se plier à l’avis de l’ophtalmologue quant au choix des lentilles souples ou rigides. Lui seul est compétent et sait ce qui convient pour remédier à tel problème visuel tout en tenant compte des multiples spécificités de chaque patient. Les lentilles rigides peuvent mieux convenir à quelqu’un mais à cause du sport qu’il pratique, genre boxe ou rugby, il prescrit à la fois des lentilles rigides et des lentilles souples pour le sport afin d’éviter tout accident.

Les lentilles souples sont les plus courantes, elles ne demandent aucun temps d’adaptation. Les personnes qui se voient prescrire des lentilles rigides doivent faire preuve de plus de patience. L’adaptation aux lentilles rigides est, en effet, plus difficile parce que le passage des paupières sur le bord des lentilles est inconfortable. Le temps d’adaptation varie selon les individus mais, en persévérant, les paupières finissent par s’habituer et la gêne disparaît. L’adaptation aux lentilles de contact multi focales est aussi plus difficile car il faut un certain temps pour s’habituer à la transition de vision entre les différents plans.