Est-il efficace d’avoir recours à une opération de la myopie ?

Publié le : 30 septembre 20224 mins de lecture

La myopie est un problème de vue se manifestant par une vision floue de loin. Il s’agit d’un défaut de réfraction dont la cause peut être anatomique. Presque un tiers de la population serait porteuse de ce trouble visuel. S’il est généralement corrigé par le port de lentilles ou de lunettes, il existe aussi une méthode qui ne vise pas uniquement à corriger la myopie, mais à la traiter et à la guérir.

Quand se faire opérer ?

Depuis plus de 20 ans, la chirurgie de la myopie permet de retrouver une bonne santé visuelle. Pour les troubles légers et moyens, l’opération permet de minimiser l’épaisseur de la cornée ou encore à lui accorder une courbure distincte. Pour les troubles plus forts, cela consiste à poser un implant dans l’œil pour compenser le problème réfractif. Il est recommandé de faire son opération de la myopie vers 20 ou 25 ans, et pas avant, parce qu’il faut que le trouble soit entièrement stabilisé. La chirurgie ne doit pas non plus être pratiquée chez les seniors.

Pourquoi faire appel à une intervention chirurgicale ?

La chirurgie s’adresse particulièrement aux myopes qui ne désirent plus le port de lentilles ou des lunettes. Pratiquée en chirurgie ambulatoire ou en anesthésie locale, elle est indolore. Dans son intégralité, une heure suffit pour terminer toute l’opération. Grâce à la méthode de la PKR ou du LASIK, les deux yeux peuvent être ajustés pendant une seule intervention. Cela dit, un patient astigmate peut traiter ses deux maladies le même jour.

Comment se passe l’opération de la myopie ?

La chirurgie de la myopie se déroule en différentes étapes :

  • Minimiser la puissance optique de la cornée : le laser remodèle la face antérieure de la cornée de façon à en minimiser la courbure. Cette méthode est la plus répandue auprès de jeunes patients à myopie moyenne ou légère
  • Remplacer le cristallin par un implant moins puissant : la puissance de l’implant artificiel est calculée afin que l’œil opéré ne soit plus myope. Le cristallin est retiré par une opération réalisée sous anesthésie locale (par gouttes). Cette méthode est aussi utilisée dans le cas d’une cataracte
  • Rajouter un implant de puissance négative : le rajout s’effectue dans la chambre postérieure ou antérieure de l’œil. Cette méthode est notamment sollicitée dans le cas de forte myope

Quels peuvent être les risques de l’opération ?

Selon l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), dans 3 % ou moins des cas, une deuxième chirurgie de la myopie est indispensable. Soit le trouble est réapparu, soit la défectuosité n’a pas été conformément corrigée. Cela arrive particulièrement pour les myopies trop fortes.

Le principal risque est infectieux, mais cela peut tout à fait être limité. Après l’opération, vous ne devez pas vous toucher les yeux ni vous maquiller. Sous la douche, évitez de faire ruisseler de l’eau sur le visage. Les sports nautiques sont aussi à proscrire pendant un mois. Des effets indésirables comme la sécheresse oculaire peuvent également survenir après l’intervention. Elle impacte 23 à 25 % des patients, d’après l’ANSM.

Quel est l’intérêt de se faire opérer de la myopie ?
Comment se déroule une opération de la presbytie ?

Plan du site